Warum

les Contes du suicidé

de et Lautaro Ortiz
Prix : 18,00 €
Pages : 128
Noir & Blanc
ISBN : 9782365352536
Date de sortie : Mercredi 02 Novembre 2016



Résumé

Trois histoires gothiques issues de l'oeuvre d'un maître de la littérature sud américaines, Horacio Quiroga.

Fantômes, suicides, meurtres sont au rendez-vous de ces trois histoires, servies par le dessin somptueux de Lucas Nine.

Un petit bijou noir comme l'enfer, par deux représentants marquant de la jeune scène bd argentine, traduit de l'espagnol par Charlotte Marti.

 François Angelier sur France Culture dans « Les petits matins » : « Un magnifique album de bande dessinée […] un univers à la Poe magnifiquement repris, transfiguré et illustré »

Marc Lamonzie sur Bodoï :

Il y a du Poe ou du  Maupassant, dans leurs moments les plus sombres. C’est gothique, noir, un brin cruel, un brin cynique aussi, surtout vis-à-vis de l’amour, qui ne survit guère à la mort.

L. Gianati sur BDgest : Un trait glaçant et figé... le noir prédomine, l’ambiance gothique est de rigueur et les ambiances sont évidemment nocturnes... Référence à voir du côté d’Edgar Allan Poe ou de Guy de Maupassant.
JP Diservi sur Planète BD  : "Aussi beau que désespéré. L'élégance des textes s'appuie sur la beauté des dessins. La narration prend un tour souvent perturbant, avec un phrasé qui claque et semble si dur pour décrire les sentiments les plus beaux. Mais la poésie graphique de Lucas Nine constitue un merveilleux contrepoint. Elle caresse l’œil et l'embarque dans d'étranges visions, souvent noires comme les tréfonds de l'âme..."

HORACIO QUIROGA

Horacio Quiroga est un écrivain urugayen, né à Salto Oriental (Uruguay) en 1878 et mort à Buenos Aires (Argentine) en 1937. Considéré comme le maître de la nouvelle latino-américaine et comme l'un des tout meilleurs écrivains d'Amérique du Sud, il développe une oeuvre majeure, centrée sur les thèmes de la mort et de la fascination pour la forêt profonde.

Ses oeuvres les plus célèbres comptent notamment : Cuentos de amor de locura y de muerte (Contes d'amour, de folie et de mort) (1916), Cuentos de la selva (Contes de la forêt vierge) (1918), El Salvaje (1918) et Anaconda (1921). Ses romans sont traduits en France et aux Etats- unis à partir des années 1920. Par ses nombreux récits courts, il inaugure le réalisme magique dans la littérature latino-américaine.

Durant toute sa vie, l'ombre implacable de la mort ne cessera de le poursuivre, influençant directement son écriture : mort accidentelle de son père, dès son plus jeune âge ; suicide de son beau père, de sa première femme ; homicide involontaire de son meilleur ami, abattu de ses propres mains par un coup de carabine malheureux tiré lors d'une partie de chasse. Il quitte l'Uruguay pour l'Argentine en 1900, après un bref passage de trois mois à Paris, et se suicide, lui aussi, en 1937, atteint d'un cancer.

Pour ceux qui aiment :