Warum

Etienne Pottier

Blog

Peux-tu te présenter brièvement ?

donc,etienne, 26 ans, je viens à peine de terminer mes études d'illustrateur aux arts décos de paris.

Quel a été le point de départ de "Jamais en dessous de 130" ?

Pour valider ton diplôme aux arts décos, on te dit "fais ce que tu veux". Donc je savais que je voulais faire une BD qui mélangerait dessin et photos mais je n'avais pas l'histoire.

Mais parfois, les choses arrivent par elles-mêmes et un samedi soir, avec mes frangins, nous sommes rentrés d'une soirée en moto et j'ai bien cru mourir 100 fois derrière mon petit frère (à peu près 100km/h de plus que la limite autorisée sur tout le trajet).

J'avais le point de départ de ma BD, il ne me restait plus qu'à rassembler tous les souvenirs autour de cet amour (platonique) pour la moto.

N'est ce pas un peu frustrant de parler de la moto sans être soi même motard ?

Bah, c'est comme se passionner pour la conquête spatiale,à la différence que celui qui est amoureux de l'espace ne marchera jamais sur mars tandis que moi je peux passer mon permis demain si je veux. Mais en fait je me rends compte que j'ai trop peur de me flinguer avec une moto alors cela me bloque. Il ne me reste plus qu'à continuer à fantasmer cet univers et à le côtoyer. 

Quel va être l'accueil de ton livre du côté des motards ?

Je commence doucement à montrer des dessins sur un forum motard,les réactions sont plutôt positives.  Je parle de cette passion que l'on a en commun et j'espère vraiment qu'ils se retrouveront un peu dans mon histoire.

Ou alors j'aurais échoué en ayant créé une bd élitiste nombriliste et là j'aurais vraiment les boules.

Peux tu brièvement nous parler de la technique utilisée pour obtenir ce résultat graphique si particulier sur ton livre ?

C'est du monotype, une technique de gravure. En gros c'est comme de la peinture à l'huile passée sous presse qui donne un rendu de matière assez riche. Et puis cela m'amusait d'utiliser un procédé aussi "noble" et "délicat" pour parler de pneus cramés, de moteurs explosés et d'excès de vitesse.

En dehors de l'illustration et la bande dessinée, tu fais partie je crois d'un collectif autours du son ?

Je sais pas si j'ai le droit d'en parler, parce que c'est un peu illégal tout ça, mais oui on organise des soirées dans les bois le samedi soir avec des potes et on est tous un peu des musiciens amoureux de la tekno et de la fête libre.Si  un jour tu veux venir je peux te passer l'infoline, mais discret, hein...

Est ce que ton activité près de la musique électronique et celle autours de l'image vont être amenées à se rejoindre comme le font penser les quelques gravures et dessins montrées sur ton blog ?

Peut-être.

Là aussi je pourrai écrire une bd étant donné le nombre d'anecdotes depuis que je suis tombé dedans : au départ on avait acheté que deux pauvres petites enceintes et maintenant trois camions ne suffisent plus à transporter le matos. Mais pour l'instant je me contente de continuer à vivre cette aventure électronique qui je l'espère a encore de belles nuits devant elle. 

Quels sont tes prochains projets ?

J'hésite... J'ai envie de faire une autre BD sur deux bandes de motards rivales qui s'affronterait sur le périph (pour fermer ce chapitre sur la moto et enfin parler de ma deuxième passion, la couture). Je rêverais de poser notre sound system sous l'arc de triomphe (mais là je crois que l'on irait au devant de très gros ennuis).